Premier Champagne Ardenne des 18 et 19 octobre 2014

Texte Alain BRISON. Photos A.B. et Car-Events.

Dernière manche du Trophée Historique des Régions de France, organisée par Daniel PIGEOLET, tous les prétendants aux podiums des catégories Expert et Navigation ont fait le déplacement à Charleville-Mézières. Se sont ajoutés de nombreux équipages belges, fidèles aux nombreuses épreuves CAR EVENTS (cliquez ici).

Daniel nous fait le plaisir de participer tous les ans à la Targa Lorraine depuis 2011, et il me semblait évident de lui rendre enfin la politesse. Dommage qu'aucun lorrain ne nous ait suivi. Je voulais faire découvrir les Ardennes à mon ami et fidèle pilote Jean-pierre LAMAZE, région qu'il ne connait pas bien.

Nous étions inscrits initialement en catégorie YOUNGTIMER (voitures de moins de 30 ans) comme aux Routes du Jura. Catégorie supprimée par manque de concurrents, nous choisissons de nous engager en Découverte, choix qui a paru surprenant, voire même ridicule pour certains. Mais après une saison d'une dizaine de rallyes aussi bien de navigation que de régularité, nous sommes arrivés à la conclusion que Jean-Pierre préfère les épreuves où la navigation n'est pas compliquée. Entre les prises de tête du Critérium de la Bruche, du V.A.C. et du Classic Alsace Bossue (où l'ambiance dans la voiture était tendue), et la navigation facile du Neige et Glace, du Vosges Classic ou de la Balade Vosgienne, il n'y a pas photo. De mon côté, je constate que tracer des cartes, déchiffrer des commodes, roses des vents ou autres gri-gri, jardiner en première vitesse dans les villages ne m'amusent plus du tout. Quelques-unes de nos connaissances semblent tenir le même langage.

Assumant notre choix, nous rallions la splendide place Ducale de Charleville sous un beau soleil enfin revenu. La nouvelle municipalité autorise exceptionnellement le stationnement des voitures sur les pavés. Surprenant, tous les 1/4 d'heure le clocher sonne les premières notes du "Chant du départ". Ambiance guerrière ? que nenni, nous sommes entre gentlemens.

Le "Garden Café" est la cantine du Rallye pour les 3 repas du week-end. Accueil sympathique du personnel, repas ne prêtant à aucune critique, on regrette juste que le café après le déjeuner soit en supplément.

Après les vérifications en fin de matinée, les retrouvailles avec de nombreux participants connus, le briefing pendant le déjeuner, la première voiture s'élance à 13h01.

La Lancia Delta étant la voiture la plus récente malgré ses 22 ans, nous bénéficions du numéro 54, bons derniers de la liste. Sept équipages en Découverte dont 6 belges. Au moins nous terminerons premiers français de la catégorie s'exclame Jean Pierre.

Je ne détaillerai pas toutes les péripéties du week-end, mais il faut constater que le niveau des difficultés a occasionné des retards importants dans le timing prévu. Ayant rattrapé en fin d'après-midi les premiers numéros nous conforte dans l'idée que nous avons fait le bon choix. Même dans notre catégorie le carnet de route en métré et non métré n'était pas si facile à interpréter. Nous terminons premiers de la catégorie mais avec quand même 18 CP ratés. Les deuxièmes et troisièmes sont devant nous en nombre de CP trouvés. Mais nous avons moins de pénalités horaires et les meilleurs chronos dans les secteurs de régularité toutes catégories confondues.

 

Les points positifs de l'organisation :

- L'accueil et la gentilesse de Daniel qui garde son sourire légendaire en toute circonstance. Merci à toi Daniel et à toute ton équipe !

- La confirmation d'engagement, le tutoriel, la liste des engagés, la zone d'étalonnage, tous ces documents reçus une semaine avant le départ

- le parcours de toute beauté et les astuces bien pensées

- la qualité de l'hôtellerie et du restaurant

- la remise des prix richement dotée, une tombola (gratuite) qui anime la cérémonie et récompense ceux qui ne gagnent jamais

- des carnets de route très précis, petit bémol quelques erreurs de numéros de route, mais cela arrive à tous les organisateurs

Les points à améliorer :

- les pauses sans collation, ou bien payantes. Est-ce bien necessaire d'offrir deux polos et de faire l'impasse sur cette prestation tellement appréciée, surtout quand il y a paté et rillettes

- le timing trop optimiste occasionnant des retards importants aux arrivées

- rattacher la région Champagne-Ardenne à l'Alsace et la Lorraine pour un meilleur entretien des routes départementales (humour).

En fin de compte la hiérarchie a été respectée, les meilleurs sont toujours devant, et le classement du THRF n'a pas subi de changements notoires.

Rendez-vous à Villefranche-sur-Sâone le samedi 29 novembre pour la remise des prix du THRF à l'occasion du salon RETROCOURSE.