Compte-rendu de la 8ème RONDE DES LINGONS des 17 et 18 mai 2014 à Langres

J’avais envie de participer à nouveau à la Ronde des Lingons, épreuve historique de régularité sur route ouverte, organisée par le CAR de Langres avec l’aide de bénévoles de l’ASA Langres.

Une première expérience en 2013, aux côtés de Jean-Pierre LAMAZE à bord d’une Lancia Delta, m’a laissé un goût amer faute à une grossière erreur de navigation alors que nous étions dans le Top 13 avant la nuit.

Cette année, Jean-Pierre n’étant pas disponible, j’ai lancé un appel sur Internet et me suis engagé avec Teddy BALLET, un jeune luron (de Lure) rencontré à l’occasion de la Targa Lorraine.
Teddy pratique la navigation depuis 7 ans, et vient de se classer 4ème à la redoutable Nuit Franc Comtoise, autant dire qu’il en connait un rayon en navigation et régularité, avantage certain alors qu’à cette occasion ce sera lui le pilote de sa Golf GTI .

Accepté de justesse par le sympathique Philippe LAGLER, nous nous donnons rendez vous sur le parking de notre hôtel en périphérie de Langres. Après avoir révisé nos gammes sur le tripmaster et le cadenceur, séance d’étalonnage avant de rejoindre le parc fermé sous les frondaisons de l’allée Blanchefontaine. Magnifique endroit, on se croirait presque au Parc de la Pépinière à Nancy.
Accueil sympathique de toute l’équipe organisatrice, rencontre avec nos connaissances des Vosges (BRIGNON, SAINT-DIZIER-GEORGE,SENUIRA, KUNEGEL), de Champagne, de Franche comté (POUX - COUTURIER) et retrouvailles avec l’équipage 100 % Lorraine Auto Légende, Jean-Pierre et Michèle BRUNET.
L’engagement est bon marché, 170 euros mais juste avec un buffet le samedi soir et les repas du dimanche midi. Départ le samedi à 14h30, étape de nuit de 22h00  jusqu’à 1h00 du matin. Dernière étape prévue le dimanche matin.

Après un bon apéro et un déjeuner sur le pouce (non prévu dans l’engagement), c’est l’heure du regroupement pour rejoindre en convoi le centre-ville.
Départ de la place Diderot, l’idole locale, philosophe bien connu qui ne m’a pas laissé des souvenirs impérissables lors de mon passage au Lycée, mais c’est une époque bien lointaine ces années 60.
Grosse émotion devant la foule des badauds en plein zone piétonne, des sourires et des gestes amicaux et nous prenons connaissance du carnet de route et des zones de régularité qui nous attendent.

Un petit mot à propos du carnet de route : les dessins des intersections sont très approximatifs et il faut constamment interpréter ceux-ci en fonction du terrain. Echaudé par mon expérience de l’an passé, et avec les conseils avisés de nos amis BRUNET qui ont une longue expérience de cette épreuve, presqu’aucune hésitation ou erreur de navigation en ce qui me concerne. Ce ne fut pas le cas de certains concurrents rencontrés en sens inverse qui n’ont toujours pas trouvé un 4 routes en dessin alors que sur le terrain c’est une intersection en T. On a même rencontré des Belges en perdition. Explications le carnet de route est tracé avec le système TRIPY, rien à voir avec un vrai carnet tracé  après de minutieuses reconnaissances, comme nous savons le faire, nous autres organisateurs de rallyes de navigation.

La régularité : des départs en autostart, des liaisons confortables permettant de papoter ou mécaniquer aux départ des ZR (au choix), 5 à 15 minutes d’avance étant de rigueur. Une moyenne unique à chaque secteur, donc concentration maximum pour naviguer et repérer les quelques petites astuces, notamment des décomposés dans des triangles.
Pour notre part tout allait bien jusqu’à ce que le cadenceur se mette brusquement à zéro. Panique à bord, mais heureusement j’avais prévu les tables de moyennes "au cas où"...... Une spéciale au pif, mais les suivantes sont bien meilleures.
Deuxième avatar, brusquement la masse de la sonde collée sur la jante s’évapore dans la nature suite à un passage dans une mauvaise route. A ce moment le cadenceur fonctionne à nouveau, et nous rallions l’arrivée de la ZR en comparant le kilométrage du cadenceur avec  le kilométrage des intersections mentionnées sur le carnet de route pour réguler au mieux.
Robert POUX trouve dans son coffre un plomb d’équilibrage à coller qu’il nous donne gentiment, ce qui nous permet d’avoir à nouveau un Tripmaster qui fonctionne. Merci Robert, la sonde a fonctionné parfaitement jusqu’à l’arrivée.
Avec tous ces désagréments, nous sommes heureux de terminer à la 16ème place avec 197 secondes de pénalités en 264 kilomètres de régularité. Nos amis de Lorraine Auto Légende les époux BRUNET se classent 21èmes.

Epreuve remportée haut la main par Michel et Marie-Christine PERIN qui nous précèdent de 130 secondes soit 2 minutes et 10 secondes.
Merci à toute l’équipe du CAR Langres pour l’organisation depuis 8 ans de cette belle épreuve. Rendez-vous en 2015.

Le classement

Texte et photos : Alain BRISON

Quelques photos de quelques participants et de leurs autos (et une paire d'épaves rencontrées au départ d'une ZR)