Sortie de printemps du 25 mai 2014

Cette année Jacques et Eliane BACHMANN  se sont portés volontaires pour organiser la sortie touristique de printemps, sortie réservée aux adhérents de l ‘Association.
Le programme est ambitieux, faisant la part belle à un pittoresque parcours routier d’environ 350 kilomètres et à deux visites de lieux emblématiques, un Haut Fer dans les Vosges et un château incontournable en Alsace.
20 équipages se sont inscrits depuis le mois de décembre pour profiter de ce dimanche entre amis ou  en famille pour quelques-uns d’entre nous.
Rendez-vous est donné sur le parking du complexe UGC de Ludres, quelques voitures nous attendent chemin faisant et toute la bande est au complet dès la sortie de Bayon. Par les petites départementales nous traversons Charmes, les villages pittoresques de Portieux, Padoux, Dompierre et  Brouvelieures, avant de rallier la vallée des Rouges Eaux au pied du col du Haut Jacques.
En cours de route un mât de cocagne dans Girecourt sur Durbion affiche les distances d ‘une dizaine de capitales du monde entier. Petite  facétie des organisateurs, il faut relever le kilométrage restant à parcourir jusqu’à KABOUL. Réponse 5283 km, heureusement ce n’est pas notre destination finale.


Toute l’équipe de bénévoles de l’Association SEMER nous attend de pied ferme au Haut Fer de Brouaumont, pas facile à trouver sur carte ou sur GPS, mais le lieu est bien indiqué depuis les routes principales. Un bon café et des brioches sont appréciés par tous et toutes.

Qu’est-ce qu’un Haut Fer : c’est une scierie dont la force hydraulique remplace la force musculaire des « scieurs de Long ». Ces Haut-Fers  furent nombreux dans cette région au 19ème siècle.
Celui de Brouaumont est le dernier Haut-Fer en fonctionnement pour le plaisir des nombreux visiteurs.
La présidente de l’Association nous explique l’histoire de ce lieu et sa restauration récente.

Deux anciens « sagars », (les scieurs vosgiens) mettent en route la scie après la visite des entrailles du bâtiment pour bien comprendre le fonctionnement de la machinerie entrainée par la force de l’eau. Les techniciens du XXème siècle apprécient l’ingéniosité des inventeurs du XIXème.

Après cette démonstration de sciage d’une planche à partir d’un tronc d’arbre, il est temps de repartir  par les VO à travers la forêt et le col de Noirmont pour rejoindre Traintux. Une route barrée pour travaux  à la sortie de Taintrux oblige à un grand détour par Saint-Dié des Vosges. Le col de Sainte Marie puis celui du Haut de Ribeauvillé sont franchis sans s’arrêter mais néanmoins c’est avec une demi-heure de retard sur l’horaire prévu d’arrivée que nous arrivons au Restaurant du Château du Haut-Koenigsbourg, terme de la matinée. Une panne de biellette de carburateur sur la 205 de Bernard et Martine VAICLE, prestement réparée grâce au système D et aux talents de Bernard et Christophe, a contribué à étirer le peloton.


Un repas médiéval nous est servi dans des assiettes en épeautre, que les plus téméraires ont essayé de croquer. Au menu, frigousse de veau au gingembre, orge perlé, compote de fruits rouges et tarte chaude aux pommes. Surprenant mais original, accompagné d’un élixir en apéritif et de vin rouge épicé.


Tout requinqué après le déjeuner, nous rejoignons  une charmante guide qui nous attend pour une visite du magnifique château-fort restauré par l’empereur germanique Guillaume II. L’érudition de notre guide capte l’attention du groupe et même si l’on croit tout savoir de ce lieu, il reste toujours des anecdotes à découvrir.


Le parcours du retour est différent de l’aller, mais un peu plus sportif par Lièpvre, le col de Fouchy, le col de Steige, les petites routes du secteur de Ban de Sapt maintes fois empruntées à l’occasion de rallyes de navigation et régularité. Par Etival-Clairefontaine, le col du Haut du Bois, le restaurant du Wagon de Magnières constitue le lieu de regroupement pour le pot de clôture.
Et chacun de remercier Jacques et Eliane pour leur implication et pour l’organisation de cette merveilleuse journée de découverte du patrimoine à bord de nos voitures anciennes.


Les participants dans l’ordre alphabétique :
élique et Patrick KELLER, Josette et Alain KRUSZEWSKI, Danièle et Jacques LAMI, leur fille Audrey et leur petit-fils Victor, Bruno LAVIGNE et son épouse, Yolande et Roland SCHMITT, Nicole et Roland THIEBAUD, Nathalie et Claude THIERY, Martine et Bernard VAICLE, Gilles VIOLINI.