8 & 9 décembre 2006

avec HandiJustice

 

L'association HandiJustice s'est associée à Lorraine Auto Légende pour organiser, dans le cadre du Téléthon 2006, la collecte des dons rassemblés dans les différents sites "Justice" de la Direction Régionale de Strasbourg.

Pour cela, les équipages se sont rendus de site en site, selon un itinéraire préparé en privilégiant les routes secondaires.

Vendredi 8 décembre

Le point de départ est Nancy et le rendez-vous est donné devant la maison d'arrêt Charles III au petit matin.

Deux équipages débutent le parcours : à bord de l'Alfa Roméo GTV pour sa première sortie officielle, Alain Brison et Michel Vaconnet et dans l'Opel Manta, Pascal Delanchy et Jean-Claude Meffre, secrétaire de l'Association HandiJustice, venu de Paris spécialement pour cette manifestation.

Si le départ a eu lieu sous la pluie, les deux voitures font une petite halte après Charmes pour profiter d'une accalmie, nettoyer les pares-brise, échanger les essuies-glaces (sur l'Alfa, celui du passager semblait plus efficace que celui du conducteur).

Surprise à l'arrivée à la maison d'arrêt d'Epinal : Frédéric Girardin nous attend avec sa nouvelle X 1/9 décorée pour la circonstance. Il a pris un peu de son temps pour venir nous saluer. Sympa ! Il rejoindra le groupe le lendemain à Sarreguemines
Les équipages sont reçus au mess du personnel par la directrice de l'établissement et le café et les croissants sont les bienvenus.

Avant de reprendre la route, c'est la pause photo.

Il ne faut pas s'attarder. C'est par la petite route d'Eloyes que les voitures rejoignent Remiremont avant de gravir le col de Bussang. L'arrêt déjeuner est prévu à Lutterbach, près de Mulhouse. La pluie s'est remise à tomber.

L'arrêt à la maison d'arrêt de Mulhouse à 14h00 est vite fait et la sortie de la ville dans un brouillard d'eau soulevé par la circulation met encore les essuies-glaces à rude épreuve.

Petite halte également au centre de détention d'Ensisheim, et c'est avec plus d'une heure d'avance que les 2 équipages arriveront devant la magnifique Cour d'Appel de Colmar.

Du coup, pour patienter jusqu'à l'heure du rendez-vous, une petite ballade en ville pour découvrir le marché de Noël est improvisée.

Sans doute un modèle très ancien!

Le personnel de la Cour d'Appel de Colmar n'avait pas fait les choses à moitié. Des jeunes s'étaient même impliqués dans le projet. Depuis le début de la semaine, ils avaient confectionné eux-même des petits gateaux de Noël Alsaciens et avaient monté un stand de vente au sein même de la Cour d'Appel. Tout l'équipe nous attendait avec thé, café ou chocolat chaud mais n'avait qu'une envie : aller voir les voitures, ce qui sera fait avec en prime, un petit tour à bord.
 

C'est avec un grand sourire et fiers de leur travail accomplis qu'ils nous confient le fruit de leur travail afin de le ramener à Nancy.

Bravo à eux et à leur entourage !

 
Le programme de la journée est terminé, il reste à rejoindre la banlieue de Strasbourg pour passer la nuit.
La présidente de l'association HandiJustice, Dominique CIAVIATTI, devait venir nous rejoindre à Strasbourg par le train mais les conditions météo dans le centre de la France ont paralysé la S.N.C.F. et l'ont contraint à suivre notre équipée par téléphone depuis Paris .

Samedi 9 décembre

La première étape du matin est à la maison d'arrêt de Strasbourg où Jackie Boulangé et Roland Thiébaud, partis de bonne heure de Nancy à bord de la Porsche, rejoignent l'équipe. Courageux !
A l'étape suivante, c'est l'Audi Quattro de Michel Eisenegger, accompagné par Sandra Curatolo, qui attend sur le parking du centre de détention d'Oermingen.
Arrivés à la maison d'arrêt de Sarreguemine, c'est 2 voitures supplémentaires qui attendent : la Fiat X 1/9 de Frédéric Girardin et Patricia Thiennement et la R15 de Romain et Laetitia Lang et leur fils Antoine.

Bernard et Martine Vaicle et leur Triumph Spitfire, Gilbert et Jacqueline Jeandel à bord de la MG B et Jackie et Claudine Giroud avec la Coccinelle attendent devant la maison d'arrêt de Metz Queuleu pour le dernier regroupement.

Après le repas pris au mess du personnel de la prison, c'est un défilé de 9 voitures qui se rendra, non sans difficultés, à la Cour d'Appel.

Là encore, les choses avaient été bien faites et nous serons reçus avec café, gateaux, chocolats, etc. Afin de récolter des dons, une "vente" de recettes culinaires et de bougies avait été organisée.

Prochaine étape : Nancy, place de la Carrière et c'est par l'ancienne nationale 57 qui longe la Moselle que le cortège reprend la route.

Seul problème technique de ces deux journées, c'est arrivée au rond-point de Frouard que le moteur de la Porsche s'arrête et refuse de redémarrer. Il s'agira, en fait, d'un simple soucis électrique, qui, une fois détecté, sera vite réparé.

Toutes les voitures sont, à présent stationnées place de la Carrière où se tient la principale manifastation en faveur du Téléthon.

Ainsi, ceux qui ont regardé la retransmission sur FR3 ont pu apercevoir les voitures exposées.

La dernière étape est la Maison d'Arrêt de Toul.

Là encore, tout a été préparé pour notre venue.
Réception à la salle des fêtes de la prison.
Pour récolter des dons, c'est une tombola qui, cette fois, a été préparée.
Les responsables ont rassemblés plus d'une cinquantaine de lots et c'est la main innocente d'Antoine, fils de Romain et Laetitia Lange, qui procède avec application au tirage des tickets gagnants.

 
 

Au final, c'est un chèque de plus de mille Euros, rassemblés au cours de ces deux journées
qui a été remis à l'A.F.M. par l'Association HandiJustice.

Bravo à tous, et un grand merci à toutes les personnes, bénévoles, qui ont bien voulu participer à cette manifestation !

Coordination pour le Téléthon en Meurthe-et-Moselle