Grand Prix de l'Âge d'or 2005


Le Grand Prix de l'Âge d'or 2005 s'est déroulé le 25 et 26 juin sur le circuit de Dijon Prenois dans la Côte d'Or.

Sur le circuit se sont succédées des dizaines de courses variées.

Bien sur, Lorraine Auto Légende a fait le déplacement. En voici quelques images glanées dans le paddock et au bord du circuit par Jackie Boulangé et Christian Aubel et Michel Borens.


Remarques de l'administrateur du site :

Cliquez sur les images pour les agrandir

Lola Cosworth Les entrailles de la bête Une rare Alfa Tubolare
Une barquette Cooper ? Ferrari Ligier Maserati Bugatti EB110 et cherchez l'erreur !
Maserati de dos 12 cylindres Jaguar Lola Une Alfa GTA
Ferrari des années 50 Osella moteur Abarth Remarquez les freins à tambour... ventilés SVP
Départ du Trophée Lotus Une Lotus Eleven masquée par une Seven Moteur de Maserati >Mise au point à l'anglaise
Stand de F1, ça laisse songeur ... L'espace Club Lotus
Lorraine Auto Légende dans la course
avec Michel Borens au volant
en 5 photos... et en 3 tours !!!
alors, ecoutes-moi bien : l'accelérateur, c'est la pédale de droite  et bien à fond et la pédale de gauche, t'en auras pas besoin !
Au centre, Michel Borens en pleine action  au volant de la Capri Privée d'essence, la Capri n°63 n'a pu franchir la ligne d'arrivée, mais ce n'est que partie remise !

et gros plan sur un véhicule rare!

Porsche 356 Carrera Abarth GTL de 1962
(18 exemplaires seulement construits)

Cette Porsche ressemble beaucoup aux Ferrari de l'époque. Et pour cause elle fut dessinée et construite par des Italiens.

Ce modèle avait participé aux 24 H du Mans en 1962.

Quelques chiffres:


137ch - 806kg - 222km/h - 0-100km/h en 9s.

1587 cm3 - 115 ch à 6500 tr/mn - alimenté par 2 Solex - boite 4.

Abarth a en effet collaboré avec Porsche sur la base d'un modèle Carrera 356 B.

C'était en 1960. Etudiée en soufflerie et dessiné par Franco Scaglione, montée dans la carrosserie artisanale turinoise de Viarengo et Filipponi.

Ce modèle était en alu et pesait 780 kg.

Le plus marrant de cette Porsche Abarth, c'est qu'elle était commercialisée en Italie sous le nom de Porshe et en Allemagne sous le nom d'Abarth.

Il fallait quand même débourser 44 000 NF, pour en avoir une. C'était pas donné à toutes les bourses, à l'époque.

Retour au menu